La révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Dotée d’une population jeune et dynamique, la ville de Ploeren recense environ 6 600 habitants (au 1er janvier 2017) et s’étend sur 2 044 hectares. Compte tenu de sa forte augmentation démographique et afin de se mettre en conformité avec les documents supra-communaux, le conseil municipal de Ploeren a approuvé la révision du PLU le 14 décembre 2015.

Qu’est-ce que le PLU ?

Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) est un document qui régit sur 10-15 ans l’ensemble des dispositions d’urbanisme sur le territoire communal. C’est le document d’urbanisme le plus important pour une commune car, il organise son développement en fixant des règles d’aménagement applicables sur tout ou partie du territoire, et en tenant compte des exigences environnementales actuelles. Il indique quels secteurs sont constructibles, sous quelles conditions, quelles sont les zones naturelles, etc. C’est un document juridique qui s’impose à tous, particuliers, professionnels et administrations. Il sert de référence obligatoire à l’instruction des diverses demandes d’occupation ou d’utilisation des sols tels que les permis de construire, déclarations de travaux, ...

Les enjeux d’une révision du PLU

Le PLU actuel, approuvé en 2006, nécessite d’être adapté pour tenir compte de l’évolution du contexte dans lequel il a été approuvé et de la réglementation. Cette révision est également l’occasion de se réinterroger sur les enjeux du territoire au regard du contexte présent, tant d’un point de vue démographique, qu’environnemental ou économique. De plus, le projet communal sera actualisé dans une démarche de développement durable.

Les grandes étapes de la révision du PLU

Elles sont au nombre de 4 :

  • Le diagnostic : ce document établit un état des lieux du territoire communal (septembre 2016 à février 2017).
  • La définition du projet d’aménagement et de développement durable (PADD). Il s’agit d’un document présentant le projet politique des élus en termes d’aménagement et de développement du territoire communal (mars 2017).
  • La traduction règlementaire et opérationnelle du projet : ce travail permet de déterminer le règlement, le zonage et les orientations d’aménagement et de programmation.
  • La validation règlementaire du projet : cette validation est nécessaire pour que les actes réglementaires décidés dans le PLU soient mis en œuvre. Elle comprend la consultation des personnes publiques associées (État).

La concertation, une étape incontournable

Afin que les habitants, les associations locales et toute autre personne concernée puissent s’informer et s’exprimer sur le projet du PLU, une concertation sera instaurée tout au long de son élaboration jusqu’à la délibération de l’arrêt du projet (exposition évolutive, une ou plusieurs réunions publiques…).

Des études en parallèle

Ces études sont indispensables pour un diagnostic complet du territoire. Elles concernent l’agriculture, le bocage et les eaux pluviales. En partenariat avec les agriculteurs, un diagnostic agricole confié à la chambre d’agriculture du Morbihan, a été réalisé en fin d’année 2016. Une restitution leur a ensuite été présentée en présence de tous les acteurs concernés. Grâce à cet outil, il a été possible d’identifier l’identité, l’âge des exploitants, le site de production, le périmètre sanitaire, la nature de la production…

Une exposition à venir

Une exposition publique évolutive sera mise en place prochainement. Elle retracera les différentes étapes de la révision. Les 3 premiers panneaux de concertation seront consacrés :

  • à la procédure de révision du PLU,
  • au diagnostic et aux enjeux socio-économiques et urbains,
  • et au diagnostic et aux enjeux environnementaux.

 

Légende photo, de gauche à droite : Gilbert LORHO, Maire de Ploeren, Marc THINEL, élu faisant parti du groupe de travail PLU, Isabelle TASLÉ, conseillère municipale déléguée à la communication, Marie-Andrée QUINIOU, Michel MADELEINE, Laurence RESNAIS et Pierre BRONNEC, élus faisant partis du groupe de travail PLU.

 

Recherche

Weather Forecast